« Enfants & Ecran » : Colloque sur les influenceurs de Tiktok et Twitch

01 Avr 2021
Colloque « Enfants & Ecran » Université catholique de Lille influenceurs mineurs spectateurs

Colloque des 1 et 2 avril 2021 consacré aux enfants et écrans : spectateurs et influenceurs mineurs sur YouTube, Tiktok & Twitch

Colloque Enfants et écrans

Me Pierre-Xavier Chomiac de Sas sera très heureux de participer au colloque organisé les 1 et 2 avril 2021 par l’Université Catholique de Lille consacré aux « Enfants & écrans ». Il reviendra à cette occasion sur les mineurs acteurs des plateformes de contenus audiovisuels en ligne tel YouTube et Twitch.

Notre époque contemporaine est marquée par la révolution numérique. L’essor considérable des outils de communication et des plateformes de diffusion tels que Facebook, Twitter, Instagram, Youtube, les jeux en ligne ou les applications mobiles n’épargne pas les enfants et les adolescents qui profitent de potentialités inédites en constante mutation et peuvent aussi être l’objet d’un certain conditionnement.

Entre apprentissages, divertissements et conditionnements, les écrans semblent produire une influence sur le développement du cerveau des plus jeunes que des études scientifiques essaient de mesurer à travers les conséquences d’une exposition accrue des enfants aux écrans.

Les effets sont nombreux en matière de développement du langage et de la communication, de l’apparition de troubles cognitifs, de troubles du sommeil, de pathologies visuelles ou d’obésité.

Ils le sont également en ce qui concerne les habilités et les compétences sociales. Les champs de la recherche scientifique sur ces multiples hypothèses sont prometteurs et complexes mais ils n’en sont qu’à leurs débuts.

YouTube, Tiktok, Twitch : les nouvelles plateformes de contenus audiovisuels

Les nouvelles technologies de l’information et la communication, notamment sous la forme des plateformes de contenus en ligne et réseaux sociaux, occupent désormais une place colossale et durable dans notre société.

Notre adaptation à ces outils et contenus soulève la question légitime de leur impact dans notre quotidien. Parmi ces contenus, la démocratisation de l’offre d’outils de diffusion en ligne a permis l’essor d’une diffusion de masse à travers les plateformes telles YouTube, Tiktok, Snapchat ou Twitch.

Leur présence et participation quasi-continue à la mise en ligne d’information a mis en lumière l’apparition d’une nouvelle forme d’activité professionnalisée dans la création et diffusion de contenus en ligne : les influenceurs.

Cette activité consiste synthétiquement dans la diffusion de contenus publiés au sein de réseaux sociaux, touchant des communautés d’internautes – et de consommateurs – très importantes, impliquant des actes potentiellement promotionnels et publicitaires.

Enfants spectateurs et enfants influenceurs

Désireux d’atteindre une nouvelle génération habituée aux écrans, de nombreux contenus aujourd’hui sont spécifiquement dédiés aux mineurs : publiant jusqu’à plusieurs vidéos par jour, certaines chaines de contenus animés par de jeunes ou très jeunes enfants permettent de visionner leur quotidien, des moments familiaux, des activités de loisir, défis ou tutoriel ou encore des unboxing et autres produits destinés à leurs contemporains.

Face aux écrans, les enfants peuvent adopter un statut de spectateur et consommateur de contenus proposés par les différents services et plateformes. Cependant, de manière alternative mais sans doute cumulée, les enfants peuvent également devenir acteur de la création de contenus audiovisuels à travers le statut controversé d’enfant influenceur.

Les création et diffusion de contenus en ligne se démarquent par un encadrement législatif rattaché à de nombreux domaines juridiques différents et dont l’application peut se révéler complexe. En matière de mineurs, le législateur a par ailleurs détaillé des obligations spécifiques et renforcées pour les créateurs et diffuseurs de contenus.

Les enjeux financiers considérables accessibles à travers l’utilisation ou l’exploitation d’enfants mineurs au sein de contenus audiovisuels ont encouragé les pouvoirs publics à se mobiliser aux fins de protection des enfants concernés. Un statut juridique aux enfants influenceurs a in fine légalement été consacré tandis que les responsabilités des personnes les exploitant ont été détaillées.

Un ouvrage reprenant les différentes interventions

Ce colloque, organisé par la Chaire de recherche Enfance et familles » du Centre de recherche sur les relations entre le risque et le droit, interroge l’ensemble de ces problématiques sous un angle pluridisciplinaire, en réunissant chercheurs et professionnels de l’enfance pour analyser et prévenir les mécanismes qui produisent des effets vérifiés sur la personne de l’enfant et de proposer des perspectives d’amélioration notamment en matière de protection juridique.