Logo PCS Avocat

09 72 58 77 43

Sur rendez-vous

Dark Web, une plateforme de vente française démantelée

17 Juin 2019
Dark Web et Dark Net - Cybercriminalité et droit des nouvelles technologies - NTIC et droit pénal

Dark Web et Dark Net – Cybercriminalité et droit des nouvelles technologies – NTIC et droit pénal

 

Associée à une idée de liberté et d’impunité, le Dark Web, Dark Net ou internet clandestin est une composante de l’Internet classique caractérisé par une plus grande difficulté d’accès à ses contenus.

Accessibles à partir de logiciels spécialisés, le Dark Web permet un anonymat plus important que le web traditionnel, le rendant très utile pour des journalistes, opposants politiques et défenseurs de droits, mais aussi la vente de produits ou contenus illégaux.

Cybercriminalité. C’est ainsi qu’une nouvel espace s’est constitué au sein desquels sont commis de nombreuses infractions pénales.

L’intraçabilité légendaire du Dark Web reste cependant une chimère au regard de l’augmentation des opérations de police contre certains de ses utilisateurs.

Dark Web : deuxième plus grande plateforme française démantelée

Le 12 juin dernier, la Direction centrale de la police judiciaire – DCPJ – a interpelé trois personnes dans le cadre du démantèlement de l’une des principales plates-formes du dark Web francophone : « French Deep Web-Market ».

Dans le cadre d’une enquête lancée en 2018 par la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED), cette plateforme accessible via le réseau Tor comptait environ 6000 utilisateurs dont 700 vendeurs d’armes, drogues et faux papiers.

Poursuivies pour une variété conséquente d’infractions : complicité de trafic de stupéfiants, infractions à la législation sur les armes, escroqueries, de faux, usages et fournitures de faux documents administratifs

L’enquête a vite complété les infractions notamment association de malfaiteurs, mise à disposition d’équipements spécialement conçus pour commettre des atteintes à des systèmes de traitement automatisé de données (STAD) » et « entente formée en vue de commettre des atteintes à des STAD ».

Trois hommes ont été arrêtés après l’opération lancée les 13 et 14 juin 2019 à Bordeaux, Lisieux, Nice, Metz, Rennes. L’administrateur en « chef », V1ctor, a été arrêté dans la ville azuréenne. Un infirmier de 44 ans.

Dark Web : deuxième victoire des services de douanes

Cette opération constitue la deuxième intervention de l’état contre les plateformes du Dark net après le démantèlement du forum Black Hand en juin 2018.

Son administrateur – jeune lilloise de 28 ans et deux modérateurs sont en détention provisoire pour association de malfaiteurs en vue de la préparation de crimes et délits punis de cinq à dix ans d’emprisonnement.

Depuis plusieurs années, de nombreuses opérations internationales ont été menée pour lutter contre cette nouvelle forme de criminalité numérique conduisant régulièrement à de nombreuses arrestations et démantèlement de plateformes.