2021.10 – Jeu d’échecs : un sport et/ou un esport ?

03 Oct 2021
Esport et Sport : les échecs au coeur d'une débat de qualification

Esport et Sport : les échecs au coeur d’une débat de qualification

Les échecs en ligne : un renouveau grâce à Twitch

Le confinement aura vu une augmentation spectaculaire du nombre de joueurs et parties d’échecs via les plateformes en ligne, relayés par de très nombreux influenceurs et chaines de streaming.

Participant à la promotion de la discipline, l’on peut citer le français Maxime Vachier Lagrave, 2ème joueur mondial des échecs, soutenu par une grande communauté en ligne ou encore la série Netflix « The Queen’s Gambit », couronné d’un succès critique planétaire.

Nouvelle curiosité, le jeu d’échecs rejoint ainsi la liste des disciplines bénéficiant d’un double régime sportif et e-sportif.

 

Les échecs sont-ils de l’esport ?

En France, le régime juridique de l’esport, renommé compétitions de jeux vidéo, a été créé de façon séparée de celui du sport pour des raisons variées tenant en synthèse à l’impossibilité de définir un sport ou un esport, et l’existence de droits de propriété intellectuelle associé aux jeux vidéo.

Jeu d'échecs Super Mario - Mélange de genre entre sport et esport

Les échecs ont bénéficié en 2000 de l’agrément du Conseil d’État lui donnant le statut de sport. Cela s’est manifesté par la création de la Fédération Française des Échecs pour l’organisation de la pratique.

En conséquence, les parties physiques relèvent du Code du sport tandis que l’ensemble des parties dématérialisées relèvent quant à elles du Code de la sécurité intérieur et du régime des jeux de hasard et paris en ligne.

 

Comment les échecs ont intégré le monde de l’esport ?

L’esport comprend une double composante essentielle : l’existence d’un jeu vidéo assurant la création de compétitions d’une part et sa diffusion auprès d’un public intéressé d’autre part.

Les échecs sous forme de jeux vidéo existent depuis de nombreuses années, les intelligences artificielles permettant de créer des adversaires redoutés et des outils d’analyse utilisés par les professionnels.

Les plateformes en ligne d’échecs se sont rapidement développées avec Internet permettant à chacun de jouer rapidement avec tout adversaire sur la planète via un ordinateur ou un smartphone.

L'influenceur Domingo et Blitzstream proposant des contenus audiovisuels sur le thème des échecs

Domingo et BlitzStream mettant à l’honneur les échecs sur Twitch et YouTube

Depuis deux ans, la diffusion de très nombreux évènements d’échecs impliquant des joueurs et influenceurs a permis l’essor d’une nouvelle communauté friande de jeux d’échecs : la chaine BlitzStream de Kevin Bordi commentant les tournois officiels et enseignant la discipline à sa communauté bénéficie de scores d’audience impressionnant pour le secteur.

D’autres personnalités du monde du jeu vidéo et du streaming tel Domingo, Sardoche et autres influenceurs proposent régulièrement des contenus associés aux échecs, consolidant son public et mélangeant indirectement les différentes communautés des échecs et du numérique.

 

Recrutement et contrat de joueurs d’échecs par les clubs esport

Les chiffres impressionnants d’audience de compétitions d’échecs sur Twitch, YouTube et autres plateformes a poussé le monde esportif à investir dans cette nouvelle discipline.

Plusieurs clubs esportifs ont ainsi recruté ces dernières années des joueurs d’échecs professionnels au sein de leurs équipes : Hikaru Nakamura chez TSM, Andrea et Alexandra Botez chez Envy, Andreea Navrotescu chez Vitality.

Leur intégration au sein d’équipes esportive soulève certainement des problématiques juridiques : quel type de contrat leur est proposé ? Celui d’un sportif ou d’un prestataire de service ? Leurs interventions sont-elles assimilées à une participation à des évènements ou des compétitions sportives ?

Autant de points qu’il nécessite un vigilance particulière compte tenu des risques de requalification de leurs contrats par les juridictions.

 

L’avenir numérique des échecs : plus esportif que sportif ?

Depuis le renouvellement forcé par le ministère de son statut en 2005, la FFE s’est vu continuellement refusé ses demandes d’obtention de délégations de pouvoirs supplémentaire en 2009,2012 et 2014.

De fait, son statut de sport cérébrale gêne de plus en plus les pouvoirs publics, notamment face à de nombreuses autres activités physiques auxquelles l’agrément a été refusé. Il est possible que les échecs perdent à l’avenir leur statut de sport.

Ils demeurent cependant toujours un esport en tant que jeu vidéo permettant la tenue d’une compétition. Cela sous réserve que la communauté de joueurs et son public restent au rendez-vous.

Les joueurs d’échecs auront vocation à se rapprocher inéluctablement plus des influenceurs et gamers que des sportifs de haut niveau.

Battle vs Chess - Un nouveau jeu vidéo centré sur les échecs

Battle vs Chess – Un nouveau jeu vidéo centré sur les échecs